L’Agenda 21 des Rencontres Trans Musicales de Rennes à l’heure du bilan

02 Déc 2010, by Jean-Claude Herry in Conseil

En 2004, le festival des Trans Musicales doit quitter le centre-ville pour investir un Parc des Expositions situé à la périphérie rennaise. Ce déménagement modifie les paramètres de production et fragilise l’équilibre économique du projet. C’est alors que s’engage une réflexion sur la nécessité de repenser le système de production de l’événement. C’est le cadre Agenda 21 qui est choisi pour engager, dès 2005, une démarche de développement durable qui va concerner dans un premier temps les domaines de l’énergie, des transports et de la restauration.

En 2007, la démarche prend un tour collectif avec la signature de la « Charte des festivals pour le développement durable et solidaire en Bretagne » et la création du collectif du même nom qui réunit six événements de la région. Aujourd’hui, preuve de la pertinence de ce travail en réseau, ce sont 23 festivals qui s’y sont engagés.

Inédite par le choix du cadre d’action pour sa mise en oeuvre (Agenda 21) et innovante à la fois par l’implication des institutions publiques et le caractère collectif du dispositif, la démarche de développement durable des Trans Musicales a profondément marqué le fonctionnement du festival pendant ces cinq années. En effet les sujets abordés et les objectifs fixés touchent à des domaines aussi variés que la lutte contre le changement climatique, la préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources, la cohésion sociale, la solidarité entre les territoires et les générations, l’épanouissement de tous les être humains et la question des modes de production et de consommation responsables.

Menées de front pendant cinq ans, ces thématiques ne l’ont pas toutes été avec la même intensité. c’est pourquoi le festival a décidé, pendant cette édition 2010, de faire le bilan de la période écoulée afin de disposer des éléments nécessaires à l’amélioration de son dispositif.

LEAVE A COMENT